carte, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe

 Trace des Trente-six mois 


Pointe Allègre
 
Dos d'âne-la Stèle
Boucle de Madame



 
Situation géographique: voir la carte
NIVEAU: moyen, long                             DUREE: 5h
carte ancienne, pointe allègre, ste rose, guadeloupe
Le 28 Juin 1635, avec le débarquement de Lienart de l'Olive et Duplessis à la Pointe Allègre, commence la colonisation de la Guadeloupe, jusqu'alors habitée par les indiens caraïbes. Le mode de peuplement se fait par "engagés" ou "trente-six mois" . "Hommes et femmes, tous françois seront obligés de servir trois ans" (Du Tertre). Ces engagés, transportés aux frais de la Compagnie des Isles d'Amérique, devaient rembourser le prix de leur voyage par leur travail. "On les mit à terre au lieu nommé Fort Saint Pierre" , à la Rivière du Vieux Fort  pour L'Olive et à la Rivière du Petit Fort pour Duplessis . La topographie des lieux a bien changé depuis.
bifurcation baille argent, trace 36 mois, Ste rose, basse terre, guadeloupe
La Trace que nous allons suivre rappelle cette épopée. Elle remonte les sentiers qu'ont sans doute suivis ces "engagés" en pénétrant vers le coeur de l'île.
Elle démarre, au-dessus de Sainte Rose, près des bains sulfureux de Sofaia - douche chaude très appréciée . C'est le même départ que la Trace Baille Argent qui traverse l'île d'ouest en est.
Le large chemin, qui part à droite, est bordé de mahoganis, acajous et côtelettes blancs.
mahoganis, arbre, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupeacajou, arbre, 36 mois, ste rose, guadeloupe, antilles bois cotelette, arbre, trace 36 mois, basse terre, guadeloupe
Au sol, fleurs jaunes patte à canard et orchidées...
C'est la forêt moyenne, dite mésophile .

patte à canard, herbacée, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupeorchidée, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe
     A l'aire de pique nique, la pancarte indique notre trace . On part pour un long périple à travers bois et en enjambant quelques ravines.
aire pique nique, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupepancarte, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupeforet moyenne, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadleoupe

ravine, trace 36 mois, ste rose, basse terren guadeloupepancarte, foret, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe liane, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe
champignon, Trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadelouperavine, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupecontreforts, arbre, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe
Déjà quelques bois rouges carapate, corossols ou palétuviers jaunes annoncent les hauteurs.
Nous sommes dans la forêt domaniale dont la partie basse est cultivée.
bois rouge carapate, arbre, trace 36 mois, basse terre, guadeloupecorossol montagne,arbre, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupepalétuvier jaune, arbre, trace 36 mois, ste rose, bass terre, guadeloupe
             Après avoir traversé la rivière de la Ramée, on débouche sur le chemin qui, à gauche, part vers Solitude et à droite, rejoint le Comté de Lohéac. C'est par là que nous allons aujourd'hui.
rivière la ramée, ste rose, trace 36 mois, basse terre, guadeloupearrivée sur Solitude, trace 36 mois, Ste Rose, basse terre, guadeloupe champs, solitude, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe
Vers 1900, l'habitation comptait dix distilleries qui broyaient les cannes des 2000 ha de terres.
cannes, cultures, trace 36 mois,ste rose, basse terre , guadeloupecomté de lohéac, distillerie, patrimoine, basse terre, guadeloupeComté de Lohéac, distillerie, patrimoine, basse terre, guadeloupe
L'usine ferme en 1970 et dans les années 80/90, une activité laitière s'y développe,fabrication de yaourts qui s'arrête vite.
Depuis, on y trouve des gîtes.
Les restes de l'exploitation cannière sont envahis par la végétation et gagneraient à être mis en valeur.