LE LITTORAL


                                                         LA FAUNE DU LITTORAL
 
L'espace littoral est évidemment d'importance en Guadeloupe: 650 km de côtes. Il peut être constitué de plages, de  mangroves ou de falaises.
La flore a dû s'adapter aux conditions climatiques souvent difficiles: sécheresse, présence de sel dans le sol et dans l'air, vent souvent violent .
La faune, elle, a dû faire avec l'homme. En effet, le littoral primaire a été dégradé peu à peu par la présence de l'homme en fonction de ses atouts ( cultures, accès à la mer...).
Le Conservatoire du littoral (créé en 1975)
en a la gestion, permettant à la fois la libre circulation, la réglementation en matière d'habitat et la protection écologique. Il gère aussi la zone dite des "50 pas géométriques" ( le "Pas du Roi", large de 81,20m, créé par Colbert au XVII°s, pour assurer la protection militaire des côtes)
 

Les côtes basses
 
Les côtes basses et vaseuses s'étendent principalement de part et d'autre de la Rivière Salée qui sépare les ailes du papillon:
Le Grand
Cul de Sac Marin et le Petit Cul de Sac Marin .
C'est le lieu de prédilection des mangroves dont l'écosystème est très spécifique à nos îles.


Plus à l'arrière, là où l'eau de mer ne peut plus pénétrer, se développent des forêts marécageuses

C'est une forêt où domine le mangle médaille, remarquable à ses contreforts puissants, souvent envahi d'épiphytes et de lianes.
 
Pterocarpus officinalis rivière audoin moule grande terre guadeloupeAcrostichum aureum fougère dorée, TGT, grande terre, guadeloupe

En bordure de forêt, on rencontre la Grande fougère dorée. La transition se fait ensuite avec les zones cultivées (canne à sucre...) par des espaces recouverts d'herbes coupantes du genre papyrus.

 
Les plages


plage St Félix, grande terre, guadeloupe


Les plages sableuses occupent environ 25%  de la longueur totale des côtes (150km). Elles sont surtout présentes au Sud de la Grande Terre et sont constituées de sables blancs qui proviennent de la dégradation des calcaires d'origine coralienne mais aussi de coquilles d'animaux voire de restes d'algues calcifiées (halimeda)
 








balade, cascade fontaine, plage, capesterre, basse terre, guadeloupe, antillesanse à sable, pointe lézard, bouillante, guadeloupe


Sur la Basse Terre, on trouve des sables noirs volcaniques (andésite) au sud

 
 
Au nord ouest, les sables sont bruns,formés de quatzt d'origine plus ancienne. 


 
La zone la plus proche de la mer est colonisée par des plantes pionnières
 
Certaines sont rampantes : patate bord de mer, pois sabre , patate rouge, et herbe bord de mer,

Ipomea pes caprae, st felix, , grande terre, guadeloupeCanavalia rosea, st felix, grande terre, guadeloupe

Patate rouge, Jacquemotia solaniflora, BabinHerbe bord de mer, Sporobolus virginicus, Littoral Deshaies

puis ce sont des herbacées: pourpier bord de mer, amaranthe, herbe soleil ou patte à canard...

Sesuvium portulacastrum, st felix, grande terre, guadeloupeAmaranthe bord de mer, Philoxerus vermicularis , St Félix
patte à canard, Wedelia trilobata, trace 36 mois, ste rose, basse terre, guadeloupe

enfin des arbustes plus ou moins rabougris selon leur exposition:
Romarin noir et blanc, oseille bord de mer, olivier bord de mer, l'agressif canique, picanier...

Argusia gnaphalodes, Suriana maritima, romarins, pointe des chateaux, guadeloupe
Olivier bord de mer, Bontia daphnoides, Les SaintesOseille bord de mer, Dodonaeae spatuata, désirade
Caesalpinia bonduc, caniques, pointe des chateaux, grande terre,

En effet, l'adaptation aux conditions climatiques impose des ports plus bas, des racines en rhizomes,
des feuilles plus épaisses et serrées, des poils et des piquants...

 
Un peu en retrait, c'est la forêt littorale

 
Au sol, des herbacées  doivent s'adapter elles aussi aux conditions difficiles:
chardon marbré,  langue à chatlis blanc, ...

Chardon marbré, Argemon mexicana, les SaintesLangue à chat, Sanseveria hyacinthodes, Baie MahaultLis blanc, Hymenocallis caribeae, Sainte Anne


Des arbustes et arbrisseaux les dépassent: bois bracelet, chandelle noire, amourette, picanier, corossol à chien...
certains s'enroulent comme des lianes: Liane à barriques

bois bracelet,Jacquinia armillaris, arbuste, pointe des chateaux, guadeloupeErithalis fructicosa, barre de cadoue, grande terre, guadeloupeamourette, Clerodendrum aculeatum, arbuste, pointe chateaux, grande terrePicanier, Solanum racemosum, pied femelle, Terre de basMorinda citrifolia, balade rivière audoin, Moule, arbuste, grande terre, Guadeloupe, antillesLiane à barriques, Dalbergia monetaria, Littoral Deshaies

 
Des arbres émergent: catalpa, galba, raisinier bord de mer que le vent a façonné, bois noir, bois râpe...
 
Thespesia populnea, st felix, grande terre, guadeloupeCalophyllum calaba, Maisoncellec, st felix,grande terre, guadeloupeBois noir, Capparis cynophallophora, Gros morne, Deshaiesbalade, désirade; arbre, iles de guadeloupe, antilles
 
Casuarina equisetifolia, arbre, cascade de la fontaine, capesterre, guadeloupe
Cocos nucifera, st felix, grande terre, guadeloupe



 
Enfin quelques grands arbres dominent: amandiers et cocotiers, introduits au XVII°s,   tamarins, filaosmancenilliers...



 




 
Tamarindus indica, st felix, arbre, grande terre, guadeloupe, antillesHippomane mancinella, pointe allègre, basse terre, guadeloupeAmandier, Terminalia catappa, arbre, Pointe à bacchus